Comprendre la polarité Yin-Yang des flammes-jumelles :

Intégrer la dimension astrale sous l’angle-polarité Yin-Yang des flammes-jumelles- répondra aux questions vibratoires que l’on se pose afin de réussir ses retrouvailles cosmiques.

Au commencement des mondes, lors du big bang quantiques, des particules de lumières furent engendrées dans le cosmos, les âmes. Exactement au même moment que le mur de Planck.

La majorité de ces âmes originelles furent séparées en deux. Afin de pouvoir manifester la polarité yin tandis que l’autre moitié incarnait la polarité yang. Ainsi naquirent les flammes-jumelles, les jumeaux cosmiques. Afin d’expérimenter la séparation d’avec le divin pour retrouver l’amour inconditionnel.

L’importance de la polarité Yin-Yang des flammes-jumelles

Il n’y a que dans les mystérieuses équations de l’amour que l’on peut trouver raison et logique.

Un homme d’exception, John Nash

Rappelons que l’un comme l’autre des deux principe ne peut exister sans son contraire. C’est toute la magie de la polarité Yin-Yang des flammes-jumelles.

A première vue, le sujet semble très complexe. Toutefois, on comprendra le sens énergétique des forces en présence. Afin de réussir son parcours de retrouvaille avec sa flamme-jumelle. Dans l’astral en premier lieu, puis après dans la réalité de l’incarnation. Afin de manifester le lien d’amour absolu entre les deux entités séparées.

Si l’on considère que tout est énergie, on comprendra mieux les liens qui unissent les âmes et scellent leurs destins, dans l’espace-temps. Pour faciliter la compréhension, je vais réaliser une vidéo explicative, qui je l’espère, facilitera le travail d’assimilation. On y abordera la symbolique, mais également la physique quantique et le rayonnement vibratoire. La compréhension des théories quantiques ouvre le champs des possibles dans la perspective de tisser un pont entre relativité et intégration spirituelle.

La dualité est la base de l’équilibre : jour/nuit, soleil/lune, positif/négatif, émotionnel/logique, féminin/masculin, Yin-Yang. Je dois préciser que les aspects positifs/négatifs sont en relation avec la polarité et ne reflètent en aucun cas des personnes « bonnes » ou « mauvaises », de même que le féminin/masculin sont totalement indépendants de l’expression du genre. Il est question d’énergie et non de de l’identité de la personne. (nous aborderons, dans un autre article consacré aux flammes-jumelles, ces questions)

En aucun cas, nos polarités déterminent notre orientation sexuelle. : On peut être homme avec une polarité masculine et une sexualité hétérosexuelle. On peut être homme avec une polarité majoritairement féminine et une sexualité hétérosexuelle. De même, on peut être un homme avec une polarité féminine et une sexualité homosexuelle. (et inversement pour une femme)

Polarité Yin-Yang des flammes-jumelles dans la conscience 3D et 5 D :

Comme nous l’avons abordé dans des post précédents, cette polarité est ce qui compose une âme, le Yin ou le Divin Féminin étant le communicateur intuitif (5D), et le Yang, ou le Divin Masculin étant le guérisseur intuitif (3D). Ensemble, les deux principes forment une seule âme, utilisant leur dualité respective pour évoluer vers leur potentiel maximal (en termes de conscience). L’union des flammes-jumelles.  

La fréquence vibratoire de la polarité Yin-Yang des flammes-jumelles– étant très puissante, seule la moitié de celle-ci peut s’incarner dans le corps humain. C’est pourquoi, pour s’incarner dans le plan de conscience 3D sur Terre, le Yin et le Yang se séparent. Afin d’explorer chacun leur vie, dans deux corps différents.

Bien qu’ils incarnent deux êtres physiques, ils sont les deux seuls à vibrer exactement à la même fréquence, l’un avec l’autre. Aucun autre partenaire ne partagera cette Fréquence électromagnétique.

Cela explique la très forte attractivité des deux flammes-jumelles lorsqu’elles se retrouvent en présence l’une de l’autre. Les fréquences étant complètement alignées l’une avec l’autre

En fait, tout autour du monde, elles sont attirées par leur double cosmique. En totale recherche de leur jumeaux de lumière. Parfois, les synchronicités s’activent, donnant ainsi de précieux indicateurs sur la marche à suivre.

La polarité des flammes-jumelles, par l’activation du Yin-Yang, favorise leur rencontre :

Cela explique pourquoi, certains, sur un coup de tête lâche tout pour partir à l’autre bout de la planète. Où décide de voyager car « quelque chose les appelles » Au départ, le voyageur ne sait absolument pas qu’il va rencontrer son où sa partenaire de vie. Avec un peu de chance, il vivra donc l’expérience des flammes-jumelles, entre New-York, Sydney et Singapour.

A vrai dire, tout le monde a une flamme jumelle. Pourtant, tous n’auront pas la chance rencontrer son âme gémellaire. Même si nous arrivons à l’ère du Verseau. Forcément, nous avons tous constaté la modification de la résonnance magnétique terrestre.

La Résonance Schumann est le battement de cœur de la Terre. C’est une constante, elle ne varie pas. Pourtant, elle était de 7,8 Hz depuis des milliers d’années. Mais à partir de 1980, cette fréquence s’est soudain accélérée, d’abord lentement, puis de plus en plus vite à partir de 1997. Aujourd’hui, elle vibre à 12 Hz. Et l’on pense qu’elle pourrait bientôt atteindre les 20 HZ. Ce changement tellurique explique en partie le renforcement de la-polarité Yin-Yang des flammes-jumelles-

L’accélération du taux vibratoire de notre planète fait que 24 heures de durée de vie correspondent en fait maintenant à seulement 16 heures réelles, en termes de temps terrestre. C’est comme si le temps s’était brutalement accéléré, emballé !

C’est dans la pleine compréhension de ces Grands bouleversement d’harmonisation, que les parcours se mettent en place.

L’activation moderne de la polarité Yin-Yang des flammes-jumelles :

Durant l’ère du poisson:

Autrefois, certaines flammes-jumelles n’avaient pas le même programme que leur jumeau. Du coup, l’un des deux n’était pas encore incarné. Et se trouvait toujours dans l’entre-deux vies, à explorer les plans Akashiques. Alors que l’autre se trouvait sur terre, à chercher désespérément son lien d’âmes.

D’après mes recherches (canalisations intuitives, voyages astraux, Consultation des annales Akashiques, collègues, etc.), j’ai compris que lorsqu’il s’agit du plan terrestre 3D, le Yin et le Yang commencent par s’incarner un par un.

Le Yin ou le Yang s’incarne et reçoit des conseils intuitifs de son homologue via la 5D (la dimension de conscience associée au ciel). Après la fin de l’incarnation, l’autre s’incarnera, et ainsi de suite. Un paradoxe qui permettra à chacun d’expérimenter le corps physique, le pardon, les liens d’amour, et parfois une sorte de libération de l’âme.

Ce principe d’une âme aidant l’autre a prévalu durant l’ère des poissons. Mais aujourd’hui, les choses commencent vraiment à bouger.

L’ère du Verseau :

Nous sommes arrivés au stade où la polarité Yin-Yang des flammes-jumelles- a suffisamment évoluée. Le temps des phases de séparation est révolu. Désormais, chacune des flammes-jumelles pourra s’incarner dans le plan terrestre 3D, exactement au même moment, dans deux corps séparés.

Cette proximité des deux flammes-jumelles va induire un bond en avant pour l’évolution et la concrétisation de retrouvaille karmique, attendues depuis toujours. Ces retrouvailles, après une longue période de séparation sont la manifestation de l’ère du Verseau. L’ère du couple cosmique, de l’épuration des karmas collectifs, ainsi que la reconnexion avec la Source, autant dire les plans divins.

En expérimentant la relation, le couple, le coup de foudre et la parfaite synchronicité, les deux polarités flammes jumelles vont vivre une myriade de sentiments afin de guérir, définitivement leurs blessures émotionnelles.

Si le parcours est bien intégré, il conduira à la reconnexion parfaite des deux entités. Toutefois, ils devront au préalable expérimenter toutes les émotions humaines, autant positives que négative, enthousiasme, joie, sentiment de plénitude, doute, colère, jalousie, sentiment d’abandon, trahison, rejet et pardon. Au final, l’Ascension vers la lumière divine et la réalisation des retrouvailles dans l’Amour universel.

Dans tous les cas, les flammes-jumelles fonctionnent par intrication quantique. Selon la définition scientifique : « L’intrication est un phénomène quantique dans lequel deux particules au moins partagent les mêmes propriétés. Quand on mesure l’état de l’une d’entre elles, les autres particules intriquées prennent instantanément la même valeur, indépendamment de la distance entre elles. »

C’est ce que l’on considère comme le parcours des flammes-jumelles, et sa prise de conscience est devenue populaire parce que, depuis les années 50, il y a eu une augmentation du nombre de jumeaux s’incarnant ensemble sur la planète, en raison de l’élévation de la conscience.

Yin-Yang sont la polarité de vie des flammes-jumelles :

Pour aller plus loin, il nous faut comprendre l’origine des âmes ainsi que leurs spécificités énergétiques d’incarnation.

S’il est couramment admis que « les anges n’ont pas de sexe », les âmes sont féminines et d’autres masculines. Sans cette polarité, pas de manifestation. Puisque l’un des deux principes active forcément l’autre et réciproquement.

Attention toutefois, il s’agit d’énergie. Cela ne veut pas dire que tous les hommes ont des esprits masculin. Bien au contraire. Toutefois, notre vision est fortement imprégnée par la vision d’Aristote, selon qui aucune chose ne pourrait être en même temps-elle-même et son contraire.

Simplement, les entités issue du principe unifié sont des jumeaux cosmiques.

Yin-Yang parlent cycle, mouvement, Energie, polarité féminine et masculine. Mais pas au sens sexué tel que nous le voyons dans le langage courant. C’est bien plus au niveau des énergies et du courant électrique.

Ainsi naquirent les âmes féminines et les âmes masculines, positives et négatives. Dans le chamboulement du bing bang. Tel que s’en souviennent les mémoires quantiques de l’univers, autant dire les Annales Akashiques.

Le Tao explique l’engendrement de la polarité Yin-Yang des flammes-jumelles

Le Tao explique l’engendrement de la polarité Yin-Yang des flammes-jumelles :

Sous l’angle du Tao:

Afin de comprendre le principe, abordons ce qu’est le Tao, le fameux recueil de sagesse chinoise.

Il est dit que l’Un engendra le deux ( la polarité), puis le deux engendra le trois ( la manifestation) puis le trois engendra les dix milles êtres. (L’incarnation) Cette approche du tao, quasi identique à la Kabbale, nous enseigne comme le Un aura permis l’émergence de la polarité, indispensable au mouvement dynamique, attraction, répulsion.  Cette polarité qu’il nous est demandé de manifester dans le multiple, les lois de l’incarnation. En termes d’énergie, il est souvent admis la sexualisation du principe yin-yang. A de rare exception prêt – la parthénogénèse-les deux principes sont nécessaires, sur terre, à la reproduction.

Selon Cyrille J-D Javary le yin est centripète. Il densifie afin de permettre la matérialisation. Il est également le mouvement dynamique des électrons autour de l’atome.

Yang, au contraire, est associé à l’énergie centrifuge d’expansion, qui va de la matière vers la nom matière. C’est le cœur de l’atome, celui qui retient les électrons et crée la cohésion. 5 alors que l’électron va créer la dynamique du mouvement)

Un proverbe chinois affirme «  Les semblables ont un accord facile, mais les contraires ont un accord fécond » Difficile de mieux définir le parcours d’une flamme-jumelle, autrement que par le biais de sa polarité.

Notre époque moderne tend a vouloir effacer les genres.

Mais elle ne pourra jamais gommer les principes fondamentaux, positif et négatif de chaque principe. Au demeurant, les deux approches ne sont absolument pas incompatibles. Un homme pouvant avoir une âme féminine et une femme une âme masculine. Toutefois, reste les deux polarités féminines et masculines, nécessaire à toute manifestation. Emetteur et récepteur, pénétrant et pénétré, fécondant et fécondateur, l’un est actif et l’autre réceptif.

Parler de polarité Yin-Yang des flammes-jumelles- , c’est accepter le principe masculin et féminin au point de vue énergie, mais pas forcément au plan de l’incarnation. Puisque c’est une erreur profonde de vouloir attribuer systématiquement la part féminine à la femme et inversement.

Régulièrement, afin d’expérimenter les deux pôles, les âmes s’incarnent indifféremment dans des corps féminins et masculins, en harmonie avec leur polarité, où en complément. Ainsi, chaque âme recherchait l’union avec sa flamme-jumelle.

Toutes les traditions ésotériques confirment cette approche, que ce soit la kabbale, à travers le pilier de gauche et celui de droite, les principe Egyptien d’Osiris et d’Isis, L’indouisme avec Shiva et Parvati, Jésus et Marie-Madeleine. Pareillement, chaque archange se trouve en miroir avec une Archéa féminine, incarnation du principe opposé.

La symbiose dans le contrat flammes-jumelles

L’esprit du Yin

Le premier principe est réceptif, fécondé par son propre esprit.  Il est donc créateur de lui-même, par la dynamique d’autofécondation, comme l’énergie qui se recrée à partir de ce qu’elle a elle-même créé.

Ainsi que la source se recrée par ce qu’elle a elle-même créé. Le I s’invite dans le mot sanskrit Yoni. Symbole de l’organe reproducteur féminin : la matrice féminine. Le Yoni représente la déesse Shakti, épouse de Shiva. Dans les temples indouistes, les sculptures érotiques évoquent toujours l’enserrement de la vulve autour du lingam, le principe opposé de la flamme-jumelle.

Le I : Neuvième lettre de l’alphabet :

En premier, chiffre clef de la fin du cycle de 1 à 9. Le chiffre neuf, est le symbole de ce qui est neuf, comme peut l’être l’œuf. Il est ce qui germe après la fécondation.

En Gaimatria, il signe le frère jumeau ( son opposé complémentaire).

Selon les lettres hébraïques, c’est le Yod, le doigt de dieu, le principe même du pouvoir créatif de l’unique.  Le I est une lettre verticale, instable par nature. On verra dans sa forme, l’incarnation dans le terrestre et la connexion avec le haut, le divin. La lettre I représente aussi, par sa forme, l’utérus dans sa version procréatrice, avec la tête de l’enfant sortant de l’utérus.

On y verra tout autant la symbolique phallique de la pierre levée, tant la verticalité et la droiture s’évertuent à nous le rappeler. De phallus on passe à la verge. Et si on rajoute une lettre, le I forcément, on obtient, en langage des oiseaux, la vierge. La vierge qui s’auto-féconde par son propre esprit. L’archétype marial de l’enfantement.

Le YIN est donc créateur de lui-même, par la dynamique d’autofécondation, comme l’énergie qui se recrée à partir de ce qu’elle a elle-même créé, comme la source se recrée par ce qu’elle a elle-même créé.

La graphie est composée du Y et du I, redoublement du principe à même symbole. Exactement comme le chromosome XX qui caractérise la femelle, dans la gamme des mammifères.

Alors que le yang, chromosome définissant le masculin est caractérisé par XY.

 L’esprit du Yang

Le mot est composé du Y et du A. Aleph, selon les lettres Hébraïques, représente le compas, l’équilibre ( le noyau atomique stable). Aleph est composé de deux yod et un Vav ( une trinité, comme le sexe masculin)

Le A : Première lettre de l’alphabet

Forcément, elle signe, le chef, le premier, la tête ( tête pensante) l’unique aussi. Laquelle venant après la dernière évoque le cycle du recommencement, et non pas du commencement. Par analogie avec l’ère du bélier, elle représente la stabilité ( le noyau de l’atome) mais aussi l’aspect sacrificiel.

La symbolique du 1 signe l’unité, tandis que la forme du A, le compas, la stabilité des deux jambes, à l’inverse de l’instabilité du 9, ou du I. Deux jambes, pour le féminin et le masculin, reliées par deux points. En haut, le point de jonction naturel des deux pentes, qui rappelle étrangement la définition du Taiji, traduit par poutre faîtière, pièce maîtresse du toit, mais aussi de la structure de l’univers.

La poutre faitière :

Celle qui soutient, mais qui couvre aussi les deux pentes. De forme triangulaire, donne naissance aux deux pentes descendantes, ou ascendantes, du Yin et du Yang qui se rejoignent sur la cime. ( un atome complet avec le noyau et ses électrons)

Par conséquent, la cime symbolise la clef de voûte à partir de laquelle naissent le Yin et le Yang. On rejoint ainsi les bâtisseurs de cathédrale, l’alchimie et la fameuse « clef de voute » pièce maitresse de la solidité d’un édifice, autant par sa présence physique que symbolique. Ainsi que l’aura décrit dans son excellent ouvrage, le grand alchimiste Fulcanelli.

D’après la symbolique, le principe Yang va engendrer la stabilité et le principe yin apporterai l’énergie du changement.

Le A s’invite alors dans le mot sanskrit Lingam, qui possède également la lettre i. Le lingam est le symbole associé à l’énergie masculine, une sculpture dressée d’apparence phallique et représentative du Dieu Shiva. Comme pour Shakti, Shiva possède bien les deux lettres i et a. La boucle est de nouveau bouclée. »

Le Féminin Divin, la polarité Yin

La bienfaitrice

Au départ, la création. Elle est le maître de l’intuition, de la guérison, de l’alimentation et de l’expression – elle est le pilier fondamental de la cinquième dimension (dimension céleste, intuition, énergie holographique).

Aussi, elle pourrait être considérée comme le Paradis sur Terre. Une déesse-guerrière à part entière. Bien qu’elle soit douce, patiente, émotive et flexible, elle est également sage, tenace, résiliente. Forcément, elle possède une persistance abandonnée qui dépasse le domaine physique. Elle est le Féminin Divin et la source de la vie elle-même. Qui engendre à son tour, toute vie.

Elle est associée à la nuit, à la lune, aux corps passif et intuitif. L’énergie Yin des humains est associée aux fonctions du foie, du cœur, de la rate, des poumons et des reins.

À travers elle, nous trouvons notre connexion à notre moi supérieur, le point de communication de notre âme, avec notre ego.

La conspuée :

Depuis des siècles, l’énergie collective a été supprimée, violée et exploitée par ceux qui recherchent le pouvoir à tout prix. Généralement, il s’agit d’individus coincés dans la conscience 3D. La plupart de la population restante fait des allers-retours entre sa conscience 3D de l’ego et de l’instinct de survie et sa conscience 4D de la guérison des différentes lignes temporelles (de la sienne et des autres) de l’enfance, des vies parallèles/passées et des traumatismes ancestraux qui ont été transmis.

En raison de la répression du principe féminin, l’équilibre polarité Yin-Yang des flammes-jumelles fût rompu. Du coup, beaucoup se battent quotidiennement contre leur moi supérieur et se conforment aux attentes des autres. Qu’il s’agisse de la société, des tuteurs, des amis, des cultures, au lieu de déterminer véritablement leurs propres valeurs et de vivre librement dans leur vérité.

Aujourd’hui, toutefois, les choses sont en train de changer. Beaucoup acceptent de se reconnecter sur leur moi profond, en acceptant leur sensibilité première. De plus en plus de cadres s’essaye à la méditation de pleine conscience, le reiki franchit la porte des hôpitaux. et on redécouvre les vertus ancestrales du chamanisme.

Le Masculin Divin, la polarité Yang

Le solide :

Concrètement, le principe signe l’action. Il est le maître de la troisième dimension, c’est pourquoi de nombreux Divins Masculins s’épanouissent dans la 3D – jusqu’à ce que leurs énergies soient déformées. Une fois que l’éveil est déclenché, l’énergie sera forcément attirée par son contraire, afin de fusionner avec elle.

Grâce à son programme innée d’inébranlable, il privilégie la logique/le raisonnement, l’aventure et le courage pour accomplir son voyage dans le monde physique.

Lorsque le Yang est aligné, il est connecté à son énergie intérieure Yin- ses actions et ses comportements sont éthiques, loyaux et rationnels.

Le Maître des excès :

Malheureusement, pendant des siècles, la répression de l’énergie féminine a été imposée, provoquant des cycles collectifs de masculinité toxique. Engendrant un état d’esprit égoïste – et cela ne s’est pas seulement appliqué aux Divins Masculins. Cela a simplement rendu le voyage spirituel plus difficile pour eux.

Attention, il n’est pas ici question de critiquer le masculin. Simplement les aberrations du patriarcat. En effet, elles auront engendré infiniment de souffrance, chez les femmes comme chez les hommes. Le déséquilibre polarité Yin-Yang des flammes-jumelles explique les guerres, la compétition effrénée. Plus proche de nous, le réchauffement climatique avec des conséquences désastreuses dont nous allons bientôt payer les conséquences.

Autant de principes nous éloignant de notre vrai nature, la connexion avec Gaia terre-mère, L’harmonisation globale et la reconnexion sincère avec soi-même.

La distorsion collective :

L’amplification d’un des deux principes, au détriment de l’autre aura eu de fâcheuses conséquences. Pas la peine de chercher très loin, le monde a perdu le contact avec lui-même, sa vérité. Aujourd’hui, les violences que subissent l’un des principes sont toujours d’actualité. Et sans la nécessaire mise en phase d’un principe avec l’autre, beaucoup continueront d’oublier leurs missions d’âmes.

Tous ces excès génèrent au fil du temps, transmis de génération en génération ont fortement imprégnés nos sociétés, notre culture, et nos inconscients.

Cela aura amené les Masculins Divins à se déconnecter complètement de leurs corps et énergies intuitives, pleinement ouverte sur l’émotionnel. Provoquant ainsi des cycles de masculinité toxique qui durent des décennies.

Avec cela, j’ai remarqué que beaucoup de Masculins Divins se sont incarnés dans des corps de sexe féminin, et les Féminins dans le contraire, et d’après ce que j’ai compris, c’est parce qu’ils veulent faire l’expérience des oppressions d’un sexe par l’autre. Tout en s’autorisant à vivre l’expérience du pardon.

Ensemble, en guérissant les nombreuses lignes temporelles de traumatisme en eux, le Féminin et le Masculin Divins ne se guérissent pas seulement l’un l’autre, ils guérissent le collectif et créent un effet papillon d’éveil dans ceux qui les entourent. Les rencontrer dans cette incarnation, quel que soit le résultat, est une bénédiction dont vous devez être reconnaissant. Aussi douloureuses que puissent être les séparations, provoquant la confusion et le déclenchement de blessures d’abandon, le simple fait que vous les ayez rencontrés dans cette vie signifie que vous êtes une âme évoluée qui essaie de tirer le maximum d’évolution de cette incarnation.

Quelle polarité Yin-Yang dans le parcours Flammes-jumelles ?

À la base, vous êtes les deux, que vous soyez principalement une énergie ou l’autre, vous fusionnez et vous vous tissez entre les deux tout au long de votre cycle de vie. Sur le plan humain, les personnes associées à la partie gauche de leur cerveau sont probablement de l’énergie Yin (intuitive/émotionnelle), et celles qui opèrent à partir de la partie droite (logique/pratique) de leur cerveau sont probablement de l’énergie Yang. Mais ce n’est pas automatique. Puisque ces éléments sont avant tout les caractéristiques de votre cerveau. J’aurai tendance à dire que vous le savez, au plus profond de vous.

Voici une comparaison des expressions prédominantes des deux principes non alignés non alignée, et blessées (vie dans l’ego, douleur etc.)

Yin manque de confiance, doute beaucoup, en manque d’affection, risque de dépendance affective, manipulateur, inauthentique, hyper-sensible, trop émotif, victime

Yang peu devenir contrôlant, agressif, fuyant, abusif, instable, trop compétitif, évitant la relation et les engagements, instable, manque à la parole donnée.

Avec toutes ces caractéristiques, on comprends pourquoi le parcours des flammes-jumelles est une occasion incroyable pour grandir, guérir et s’aligner avec son jumeau cosmique.

Pour conclure sur la Polarité Yin-Yang des flammes-jumelles :

J’espère que cette vision électromagnétique vous aura aider à comprendre comment fonctionnent, d’un point de vue strictement énergétique, la polarité yin-yang des flammes-jumelles.

Avec ces informations, les principes d’attraction puis de répulsion semblent désormais naturels.

C’est aussi la raison pour laquelle un travail sur soi par le biais de méditation, d’un coaching visant à intégrer sa polarité, et une gestion optimale de ses énergies ( égo, pardon, bienveillance) sont indispensables sur le parcours d’ascension de la 3D à la 5D. Afin de parvenir à la restauration des contraires, pour restaurer dans son intégralité le lien d’âmes. Remettre sur la même fréquence les opposés. Et accéder ainsi à la libérations des âmes avant d’accomplir le couple divin, incarné sur terre. Autrement dit, incarner enfin l’amour inconditionnel.

Pour aller plus loin : https://fr.wikipedia.org/wiki/Tao_(culture)

La science quantique moderne, à travers l’exploration de nouveaux champs de conscience va inévitablement tendre un pont entre Physiciens et Symbolistes. De nombreuses connaissances ésotériques sont aujourd’hui revisitées par la compréhension du cosmos et de la mécanique quantique. Le temps humain, tel que nous le connaissons n’existe pas, au-delà du Mur de Planck autant dire l’instant de création des âmes. Inévitablement, cela ouvre de larges perspectives dans la compréhension de l’espace-temps universel.